Le blog LSD

atelier couleur lyon shop design

Cahier « L’apport de la couleur dans l’architecture commerciale »

 Véronique Godefroy  , coloriste conseil en architecture – enseignante et responsable pédagogique à l’ESAIL, intervenante lors de notre dernier atelier :

« La couleur est un vrai sujet architectural. Elle ne s’inscrit pas seulement dans une dimension esthétique. Son utilisation maîtrisée offre la possibilité de qualifier un espace et de raconter une histoire, autour d’une intention. C’est un signe qui s’associe à la matière, à la lumière et au produit… qui permet de communiquer avec votre clientèle. Sans histoire, pas de couleur. »

 

L’apport de la couleur dans l’architecture commerciale, sens, symbolique et outils

 

Lors de notre matinée dédiée à la couleur nous avons abordé les thématiques suivantes :

  • sa dimension culturelle , sociale et affective,
  • son  symbolisme
  • sa mise en valeur de l’espace,
  • l’adéquation de la couleur au projet,
  • les outils à utiliser pour bien maîtriser la couleur et son rendu

Ce fut un moment riche d’échanges qui a mit en perspective son importance dans un projet global d’architecture commerciale, au delà de la notion d’esthétisme.

 

Témoignage sur son importance et…

 

La valeur ajoutée qu’elle apporte dans la réhabilitation d’un lieu grâce à Aude Baugé, propriétaire de   Maison Lassagne   :

« La couleur a été pour nous, une vraie question, une vraie source de désaccord aussi ! C’est la rencontre avec Véronique Godefroy,  qui nous a éclairés  et définitivement réconciliés avec  elle »

Dans ce projet, Véronique a mené deux approches pour donner du sens à la réhabilitation du lieu :

  • Une narrative: se sentir comme à la maison, évoquer le jardin urbain
  • Une spatiale : garder l’élégance naturelle du lieu, ouvrir les espaces les uns aux autres sans perdre l’âme de chacun

 

atelier couleur et architecture commerciale
Plan de Maison Lassagne

Un cahier à découvrir

 

La couleur peut faire l’objet d’un blocage majeur au moment de la conception d’un projet. S’instaure facilement une notion de « J’aime / J’aime pas » de l’ordre de l’affect et du jugement de l’esthétique.

« Elle permet de structurer l’histoire que le commerçant souhaite raconter »

Envie d’en savoir plus ? lisez l’intégralité de notre   cahier   et découvrez les   photos   de cette rencontre

Vous Aimerez Peut-Être

maison-objet-couv

Maison & Objet : les tendances de la deuxième édition 2018

grand hotel dieu ©Vincent Ramet

Opening du Grand Hôtel Dieu

Personnalisé son espace de vente - dickson

Vous voulez personnaliser votre espace de vente ? Lisez notre dernier cahier

bonnes astuces lyon shop design

Les bonnes astuces